AMAP l'Aube des Légumes

22 août 2019

Atelier Agricole

Chers amapiens, chères amapiennes,

 

Un atelier agricole est prévu ce lundi 26 août après-midi à Villadin.

Inscrivez vous sur doodle

Patrick nous a informés que sa récolte a été volée il y a deux semaines. En plus des conditions météorologiques des derniers mois, le dommage est d'autant plus ressenti. Les ateliers de maraichage permettent de connaitre un peu mieux la ferme, le métier de paysan et donc le contenu de nos paniers.

 

Posté par aube_des_legumes à 21:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


AMAP a NOGENT sur SEINE !!

 

Chaque vendredi soir, l’association La Courgette rieuse s’installe à la ferme Saint-Laurent, à Nogent, pour livrer les paniers aux adhérents.

La Courgette rieuse est une association pour le maintien d’une agriculture paysanne (Amap). Elle s’est créée en 2006 en Seine-et-Marne « par un noyau de personnes convaincues qu’il fallait faire autrement », explique le responsable Grégory Beaudoux, référent pour le site de Nogent.

Des contrats avec les producteurs

Au sein de l’association, on ne parle pas de paniers mais de parts de récolte. Autrement dit, une part correspond à un certain poids par produit. Les adhérents peuvent ensuite choisir de prendre une part ou une demi-part, par exemple.

Lors de la livraison des parts de récolte, aucune transaction d’argent n’est faite.

Les consommateurs paient une adhésion à l’association, ce qui leur permet ensuite de passer des contrats de partenariat avec les producteurs.

Ainsi, les adhérents s’engagent pour l’année de récolte, de septembre de l’année n à septembre de l’année n+1, soit cinquante semaines de distribution.

« On remet au goût

du jour ce qui se faisait avant. »

Différents types de contrats peuvent être faits tels que contrat légumes, volailles, œufs, ou encore fromage. L’association est donc présente pour mettre en relation producteurs et consommateurs. « Ce sont les membres de l’association qui vont démarcher les producteurs pour travailler ensemble », précise Grégory Beaudoux.

Une régularisation peut ensuite être faite en fin d’année avec le producteur. « L’objectif est de soutenir un modèle agricole bio et local. On remet au goût du jour ce qui se faisait avant », affirment les bénévoles.

« Chacun peut agir »

Aujourd’hui, à Nogent, l’association compte dix parts de récolte, « ça correspond à treize, quatorze adhérents, explique l’équipe, le but est d’arriver à vingt, vingt-cinq parts hebdomadaires ».

L’esprit de ce mode de consommation revendiqué par l’Amap est également l’interaction entre les personnes, l’échange et l’entraide. « L’esprit collectif est important. On veut amener les gens à renouer le contact avec le milieu agricole. »

« On veut amener

les gens à renouer

le contact

avec le milieu agricole. »

La semaine dernière ; pour une part de récolte en contrat légumes, l’adhérent repartait avec 2,8 kg de tomates, 1 kg de pommes de terre, 1 kg de carottes, 500 g d’oignons, 5 courgettes, 4 aubergines, 2 concombres, 2 salades, du persil et du basilic. Des parts de récolte qui varient selon la production et la saison.

AMAP_NOGENT

 

 

Posté par aube_des_legumes à 21:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]